L O A D I N G
Back to articles

Self-tacking jib or genoa?

Self-tacking jib or genoa?

For this first topic, the Excess Lab team would like to get your opinion on a performance theme related to the “drivetrain” of Excess catamarans, namely the use of a self-tacking jib or an overlapping genoa.

Today, Excess catamarans use self-tacking jibs, but both options have their advantages and disadvantages... we’re interested in your opinion in order to orientate the development of future Excess ranges.

It's up to you!

Before getting to the heart of the matter, we offer you a summary (not exhaustive) of the Excess Lab team's opinion on the advantages and disadvantages of the two solutions.

The self-taking jib

Advantages of the self-tacking jib:

  • Easy to maneuver: only 1 sheet
  • Nothing to “manage” when tacking
  • Sleeker
  • Better aging (furling, chafe)
  • Compatible with very aft-set masts

 

Disadvantages of the self-tacking jib:

  • Less sail area
  • No “slot” effect with the mainsail
  • Fewer options for adjustment (twist, furling)
  • Less forgiving
  • Harder to set again after tacking

The overlapping genoa

Advantages of the overlapping genoa:

  • More sail area
  • Better efficiency when off the wind
  • Wide trimming range
  • Sail area easier to reduce

 

Disadvantages of the overlapping genoa:

  • 2 sheets to manage at each tack
  • Regular chafe on the mast
  • Requires more deck hardware
  • Not very compatible with a very aft-set rig

In order to help you understand our subject, we’ve provided this small diagram to help you to visualize the two options. 

It should be noted that on the Excess 11 the mast is set relatively far forward: 4.32 m from the bow for a boat length of 11m. The mast measures 16.50 m.

We now invite you to answer some questions on the subject and join with us in our reflections!

Créez votre propre sondage de satisfaction des utilisateurs

The survey closes on Friday, April 16th at midnight.

15 comments
Please login to post a comment. Login / Register
Please login to post a comment. Login / Register
V
Vlad
April 24, 2021
Bonjour, Je suis très exigeant pour les voiles. Si le mat est très reculé cela peut changer beaucoup les choses. En principe, j’aime le génois à faible recouvrement (110), bon à peut-près partout. La petite trinquette auto-vireuse pour les coups durs. Un Code Zero, car il faut quand même faire quelque chose quand ça souffle pas beaucoup et puis ça peur servir à beaucoup de choses différentes. Pour le reste Code D, Gennaker, Petit Spy, Parasailor, c’est une question de goût de type de bateau. De toute façon le portant c’est toujours la m...de. Je n’en retire aucun plaisir. Avec un mat pivotant, ce que je conseille pour les fortunés, pas besoin de voile style tourmentin. La bateau va avancer tout seul. Vous pouvez juste le freiner avec les moyens du bord. Maintenant, si vous êtes riches, vous pouvez collectionner les spy, les focs, les génois belges ou bretons, etc...Mais pour une bonne nav sportive mais tranquille, je pense que ma liste est suffisante et représente un beau budget. Profitez du printemps, voua aller vous éclater, bande de petits veinards. Je n’ai pas de religion pour les voiles. Chacun fait ce qu'il lui plait. J'aime wincher, mais c'est pas une obligation. La navigation, le ventre à l'air et le verre de rosé à la main, c'est aussi une option. Mais quand on navigue partout, on a intérêt à avoir de solutions de rechange, même inédites et pas dans le manuel du parfait marin. Donc, je ne voie l'utilité d'un foc (ou trinquette, ou ORC ) autovireur que dans des conditions extrêmes.
R
RobinFransman
April 20, 2021
Inside stay with selftacker, outside stay with overlapping Genoa, Code D sail on the sprit. Perfect set-up for a performance cruiser imho.
B
Bachellerie
April 11, 2021
Bonjour je suis pour le foc autovireur avec un code zéro et un code D c est un très bon compromis en croisière entre facilité et performance dans les conditions méditerranéennes
P
PierreS
March 31, 2021
Je trouve les contraintes liées aux écoutes et à l'accastillage pour l'autovireur trop importantes. En Med où naviguer par petit temps est fréquent, il est agréable de bénéficier de plus de surface, pas trop, j'ai opté pour 110 %, et de réduire facilement avec un accastillage performant et simple.
D
DUVEAU
March 26, 2021
5 answers
Je choisi le foc autovireur, je cherche la simplicité, completé avec un Gennaker, code 0...
R
ROD
March 26, 2021
C'est une bonne combinaison ? Mieux avec le Code 0 ?
Thibaut
Thibaut
March 26, 2021
Merci @Duveau pour ces commentaires. Cela va être intéressant de voir ce qui ressort de l'enquête: qui de la simplicité ou de la surface de voile va l'emporter
L
Leroux
March 26, 2021
Entre le foc autivireur et le code 0 , il manque 1 voile pour le médium. On est tenté de conserver le code 0 au delà du raisonnable (+de 18/20 NDS) et le rentrer devient scabreux. et
D
DUVEAU
March 27, 2021
Oui, c.est vrai, il manque une voile de médium, je suis plutôt prudent et je rentre ou réduit très tôt.
B
Bachellerie
April 11, 2021
Bonjour le foc a enrouleur permet de faire du pres facilement et de garder une voile performante même si le vent monte pour le petit temps c est code zéro de 60 à 110 et au delà code D de 100 à 150 pour moi c est le meilleur compromis
D
DUVEAU
March 26, 2021
Bonne idée ce Lab.excess.
O
Oudrup
March 26, 2021
1 answer
For light winds, such as here in the Med and Scandinavian waters, where the wind is less than 6 knots and a lot of sailing is to windward, an overlapping genua, which can be sheeted close to the centerline, is very important
Thibaut
Thibaut
March 26, 2021
Thanks @Oudrup for your comment. I believe so too. It will be interesting to see what the study brings as results overall as some sailors prefer the ease of use of a self taking jib
M
Montador
March 26, 2021
Mon choix est fait Foc autovireur
R
ROD
March 17, 2021
Sujet très intéressant ! En ce qui me concerne le choix est fait !